Le projet social

Le « projet social » a pour but de présenter la structure, son environnement, la population accueillie, les prestations proposées et sa raison d’être.

1. Historique.

A sa création, le projet est d’ouvrir un lieu de socialisation pour les enfants d’âge préscolaire en proposant des ateliers d’éveil Une étude des besoins du territoire a révélé qu’il n’y avait aucun Établissement d’Accueil de Jeunes Enfants dans le quartier concerné. Après une demande à la mairie, c’est en novembre 1988 que la crèche et halte-garderie ouvre ses portes avec un agrément de 20 enfants de 18 mois à 3 ans. Elle est toujours à ce jour le seul Établissement d’Accueil du Jeune Enfant (E.A.J.E.) collectif des quartiers Velpeau et Mirabeau (hors crèche d’entreprise).

  • Septembre 1989 : L’agrément est étendu jusqu’à 6 ans. L’école maternelle du quartier, ne disposant pas d’accueil périscolaire à cette époque, la structure crée l’accueil périscolaire (soir après la classe, mercredi et vacances scolaires). La plupart des enfants ont profité auparavant de la structure. La crèche représente un élément de stabilité et de sécurité.
  • 1992 : Augmentation de la capacité d’accueil à 22 enfants de 15 mois à l’âge de l’entrée à l’école maternelle ou 26 enfants de 15 mois à 6 ans (mercredi et vacances scolaires).
  • 2005: Projet d’Accueil régulier d’enfants porteurs d’un handicap soutenu par le Conseil Régional Centre-Val de Loire.
  • 2006 : agrément pour 26 enfants quotidien de 15 mois à 6 ans.
  • 2018 : les couches sont fournies gratuitement.

Depuis sa création, la structure « Mini Mousse » a donc toujours fonctionné comme un Multi Accueil en étant au plus près des besoins des familles : accueil à temps partiel ou complet, par journée ou demi-journée avec ou sans repas, accueil périscolaire, accueil d’enfants porteurs d’un handicap.

2. Situation géographique et public accueilli.

Le Multi Accueil « Mini Mousse » est situé à l’est de la Ville de Tours, dans le quartier Velpeau, proche du centre administratif du Champs Girault abritant : La Caisse Primaire d’Assurance Maladie (C.P.A.M.), l’Union de Recouvrement des cotisations de Sécurité Sociale et d’Allocations Familiales (U.R.S.S.A.F.), la Caisse d’Allocations Familiales, (C.A.F.) le Centre des Impôts et le Conseil Départemental).

Le Multi Accueil est très accessible par les accès routiers : autoroutes, routes nationales et périphériques. Les transports en commun inter urbain routier sont très développés avec la gare routière du centre-ville et notamment les réseaux internationaux Eurolines et Flixbus.  Les connexions ferroviaires et aériennes sont présentes ainsi qu’un réseau de bus et tramway très développé.

Les familles résident principalement dans le quartier Velpeau et les quartiers environnants : Mirabeau, Beaujardin, Rotonde et Sanitas. Plus de 90% des familles accueillies habitent Tours, les autres familles y travaillent.

Elles  sont assez hétérogènes, il n’y a pas de condition d’activité professionnelle pour obtenir une place au sein de notre structure. Le Multi Accueil joue son rôle de lieu de mixité sociale, les enfants accueillis, dans le respect et la tolérance, sont issus de diverses catégories socioprofessionnelles et de diverses cultures.

Nous sommes situé au 71 Rue de la Tour d’Auvergne 37000 Tours.

3. Possibilités d’accueil.

La structure Multi Accueil « Mini Mousse » accueille 26 enfants de 15 mois à 6 ans, les enfants scolarisés viennent les mercredis et vacances scolaires.

3.1. Les périodes d’ouverture et de fermeture.

La  structure est ouverte du lundi au vendredi de 7h45 à 18h45 soit 11h00 d’accueil maximum.

L’établissement est fermé les jours fériés, les 3 premières semaines d’août, 1 semaine entre Noël et le jour de l’an, 1 semaine aux vacances de Printemps et le vendredi de l’Ascension. Les dates de fermetures de l’établissement sont notifiées aux parents sur le contrat d’accueil.

3.2. Les différents types d’accueil.

3.2.1. L’accueil régulier.

Il concerne les enfants qui fréquentent régulièrement la structure avec un planning défini à l’avance, à temps complet ou partiel y compris les enfants scolarisés venant les mercredis et/ou vacances.

Un contrat d’heures est établi en fonction des besoins de la famille et des possibilités d’accueil de la structure. Cet accueil régulier peut être complété par des heures complémentaires : par exemple, un enfant accueilli tous les mercredis en périscolaire aura un contrat régulier sur 36 semaines et pourra être accueilli pendant les vacances scolaires « hors contrat ». Ces heures seront facturées en heures complémentaires.

Lors de l’inscription, nous demandons aux familles de bien réfléchir aux horaires dont elles ont besoin pour éviter de refaire les contrats. Nous sensibilisons les parents au fait que les heures réservées doivent correspondent au plus près des heures effectuées. Une période d’observation est recommandée. Celle-ci permettra aux familles et à l’établissement de vérifier si le volume d’heures et les horaires du contrat d’accueil conviennent aux deux parties. La période d’observation vient à la suite de la période d’adaptation, qui vise à faciliter l’intégration de l’enfant au sein de l’établissement.

Seules les familles dont l’enfant est absent toutes les vacances scolaires ont leurs absences contractualisées (contrat sur 36 semaines correspondant au temps scolaire) Pour les autres familles, les congés seront déduits le mois suivant (par exemple, congés en novembre, déduction sur la facture de décembre). Pour pouvoir proposer la place vacante, nous demandons aux familles de nous aviser des jours de congés, 8 jours à l’avance. Deux contrats seront établis pour l’année scolaire, un de septembre à décembre et un autre de janvier à juillet pour correspondre à notre année comptable. La facturation est établie au début du mois en cours et le règlement s’effectue au plus tard le 15 du mois. Les remboursements maladie, vacances et la facturation des heures complémentaires en cours de mois s’effectuent sur le mois suivant. Les absences pour « maladie » au-delà de 3 jours ouvrés, font l’objet d’un remboursement sur présentation d’un certificat médical, à compter du 4ème jour.

3.2.2. L’accueil occasionnel.

L’accueil est occasionnel lorsque les besoins ne sont pas toujours connus à l’avance. Ils sont ponctuels et ne sont pas récurrents. L’enfant est déjà connu de l’établissement (il y est inscrit et l’a déjà fréquenté) et a besoin d’un accueil pour une durée limitée. Cet accueil concerne également l’accueil périscolaire uniquement pendant les vacances.

Une procédure de réservation est vivement recommandée car elle assure à la famille une garantie d’accès dans la durée et permet à la structure de mieux gérer son planning de présence des enfants en fonction des  places disponibles. Dans ce cas, toute absence nécessite un délai de prévenance de 48 heures.

La mensualisation n’est pas applicable. Les heures facturées sont égales aux heures réalisées ou aux heures réservées si le délai de prévenance n’est pas respecté. La facturation est établie au mois échu.

3.2.3. L’accueil d’urgence.

Il s’agit, dans la plupart des cas, d’un enfant qui n’a jamais fréquenté la structure et pour lequel les parents, pour des motifs exceptionnels, souhaitent bénéficier d’un accueil en urgence uniquement.

Une place à temps complet est réservée aux familles en réinsertion professionnelle, en formation ou en difficultés sociales (familles bénéficiant du Revenu de Solidarité Active (R.S.A.) sur justificatifs. La facturation sera établie en fonction du prévisionnel et/ou du réel au mois échu. Le contrat d’accueil d’urgence ne peut dépasser une durée de trois mois (renouvelable une fois).

Les tarifs sont établis en fonction du quotient familial fixés selon le barème de la Caisse Nationale d’Allocations Familiales (C.N.A.F.), jusqu’aux 6 ans de l’enfant. Si les ressources de la famille ne sont pas connues, la structure peut, dans ce cas, appliquer selon la situation, le tarif « plancher » défini par la C.N.A.F. ou le tarif horaire moyen de la structure.

4. Les familles.

4.1. La mixité sociale.

La structure accueille toutes les familles sans discrimination. La mixité sociale s’inscrit dans les objectifs de la structure. Nous veillons à l’accessibilité des familles vulnérables (familles à faible revenu, familles monoparentales). 20% des familles accueillies sont sous le seuil de pauvreté (critère C.A.F.).

Nous accueillons majoritairement des familles du quartier et des quartiers périphériques. Cependant, nous pouvons satisfaire des demandes de familles qui résident hors Tours, dans la limite de 10% de nos effectifs.

4.2. La participation à la vie de l’établissement.

« Mini Mousse » est un Multi Accueil associatif. Cela signifie qu’il est géré par un Conseil d’Administration et un Bureau, composés de parents. Ainsi, les familles définissent collectivement les grandes orientations et prennent part aux décisions importantes de la vie de la structure en devenant membres du Conseil d’Administration.

Les parents sont invités à participer à l’Assemblée Générale annuelle. C’est un temps fort dans la vie du Multi Accueil, qui a lieu à l’automne. Lors de cette réunion, en présence de l’équipe éducative, un bilan financier et éducatif de l’année passée est présenté ainsi que projet éducatif de l’année en cours. Un temps d’échange avec l’équipe, sur le quotidien des enfants clôt cette réunion.

Les parents sont un soutien pour l’équipe. Ils aident à faire vivre le lieu en s’investissant dans diverses tâches tout au long de l’année : tonte de la pelouse, nettoyage des maisonnettes des animaux, désherbage, évacuation des déchets à la déchetterie, petits travaux de bricolage, de couture, organisation d’actions de récolte de fonds pour financer les projets, etc…

Les parents sont invités à partager des moments festifs au cours de l’année, ce sont des moments privilégiés d’échanges entre le personnel et les parents ou les parents entre eux (l’Assemblée Générale, pot de fin d’année…)

Les changements et informations importantes sont affichés et communiquées par mail aux familles.

4.3. Le soutien à la parentalité.

L’équipe éducative a comme mission d’accompagner les parents dans leur rôle éducatif. L’accompagnement à la parentalité se définit davantage comme un cheminement « côte à côte » des parents et des professionnels.

Les professionnels sont confrontés quotidiennement aux inquiétudes ou questionnements des parents au sujet de leur enfant. Ils se situent dans une écoute active de la mère et/ou du père et tentent de les aider à trouver leur propre solution.  L’écoute des parents est primordiale, l’échange parfois suffit à désamorcer une situation problématique, mais l’équipe a ses limites et orientera les parents vers des  professionnels de santé (pédiatre, psychologue, diététicien….) si besoin.

Au moment des transmissions les parents et les professionnels échangent sur le quotidien des enfants et des éventuelles difficultés rencontrées à la maison ou à la crèche. L’équipe est à l’écoute du parent et de ses demandes. Les parents abordent  leurs préoccupations, leurs difficultés sans la crainte d’être jugés. Les professionnels rassurent les parents sur leurs compétences.   

A la demande de l’équipe ou des familles, il est possible d’organiser une rencontre parents/professionnelles en entretien privé.

5. L’enfant présentant un handicap ou atteint de maladie chronique.

En 2005, un projet d’accueil régulier d’enfants en situation de handicap a été élaboré en partenariat avec le Conseil Régional. Plus récemment, nous avons participé à la réalisation d’un livret départemental, en partenariat avec la C.A.F. Touraine, des associations de parents, des professionnels du handicap, de la maladie et de l’accueil de l’enfant.  Il s’agit d’un outil de réflexion mis à disposition des familles et du personnel.

Ce livret éclaire les parents sur la démarche engagée par le lieu d’accueil et aide les professionnels dans l’accueil de l’enfant ayant des besoins spécifiques

L’ensemble du personnel est sensibilisé aux différents handicaps, certains membres ont suivi des formations (initiation à la langue des signes, accueil de l’enfant différent, accueil de l’enfant présentant les troubles autistiques).

Un membre du personnel référant est défini à l’accueil de l’enfant, il l’accompagnera lors des temps d’éveil et de soins et participera aux réunions organisées entre les familles et les différents intervenants auprès de l’enfant (CAMPS, Enseignants, professionnels de soins).

Le rythme d’accueil peut être défini, selon le type de handicap, avec les familles, les partenaires de soins ou éducatifs. Un Projet d’Accueil Individualisé (PAI) rédigé par des professionnels de soins devra être fourni par la famille, lorsque le handicap ou la maladie sont diagnostiqués.

Des personnels issus de milieux spécialisés (Psychomotricien, kinésithérapeute, infirmier…) pourront intervenir auprès de l’enfant, dans la structure.

Toutefois, l’établissement pourra émettre des réserves, si l’enfant a besoin de traitements spécifiques ou bien si le handicap est incompatible avec les contraintes d’infrastructure (escaliers).

6. Les partenaires.

6.1. Les partenaires financiers.

6.1.1. La mairie de Tours.

La maison où nous exerçons notre activité est propriété de la Ville, une convention de mise à disposition gratuite est signée entre les deux parties. La Ville de Tours s’engage à soutenir financièrement l’association, une demande de subvention et budget prévisionnel sont transmis chaque année.

Les préinscriptions des familles de Tours s’effectuent auprès du service « Petite Enfance » de la Ville, qui nous transfère les dossiers nous concernant. Les familles doivent nous confirmer leur demande tous les 2 mois par mail.

L’association respecte les normes d’hygiène et de sécurité imposée par les services municipaux et départementaux. Des vérifications sont faites régulièrement par ces différents services.

6.1.2. Le Conseil Départemental.

La demande d’agrément est à faire auprès de cet organisme. L’association s’est engagée à accueillir, sur des places d’accueil d’urgence, des enfants dont la famille répond à des critères de difficulté sociale afin de permettre au(x) parent(s) d’accepter une mission d’intérim ou un emploi, de rechercher du travail ou bien de se former.

La structure accueille régulièrement des enfants en situation de handicap ou atteint de maladie chronique grave. Un état de présences est fournit annuellement, en conséquence, l’association perçoit une aide financière si les critères définis par le Conseil Départemental sont respectés.

En fin d’année, l’Association doit transmettre des informations concernant la qualification et le temps de travail du personnel, des statistiques sur les demandes  et les refus d’inscription.

6.1.3. La Caisse d’Allocations Familiales.

Des données concernant l’activité de la structure ainsi que les données financières réelles et prévisionnelles sont fournis à la C.A.F. à échéances régulières (semestrielles, annuelles ou plus si cet organisme le demande). La  Prestation de Service Unique (P.S.U.) de la C.A.F. s’ajoute à la participation des familles pour couvrir 66% de notre prix de revient ou du prix plafond.  70% est versée par acomptes et le solde de 30% à année échue sur transmission des documents comptables de l’année clôturée.

La C.A.F. peut accorder une aide financière pour l’investissement sur présentation d’un dossier avec devis et plan de financement.

6.2. Les partenaires médico, socio-éducatifs.

Dans une dynamique partenariale et d’ouverture à la culture, nous organisons régulièrement des sorties culturelles dans le quartier ou le centre ville.

  • La bibliothèque municipale (créneau mensuel),
  • Le musée des Beaux Arts (Ateliers pour tout-petits),
  • Le cinéma d’Art d’Essai (court-métrages),
  • Les salles de spectacle (spectacles et concerts jeunes public)

Nous partageons nos techniques d’animation avec des professionnelles d’autres structures Petite Enfance de la ville (fabrication de marionnettes pour théâtre d’ombres, fabrication d’un livre géant).

 Chaque année, nous organisons des échanges inter-crèches communales et/ou associatives (présentation de spectacles avec la crèche Tonnelé, fabrication d’abri à insectes avec le Multi-accueil Mini-relais…)

Pour faciliter l’entrée à l’école maternelle des enfants, nous visitons l’école de quartier et passons une matinée dans une classe au mois de juin.

Nous débutons un partenariat avec le Cercle Education Sportive de Tours (C.E.S.T.), une association sportive et culturelle du quartier. Les enfants profitent des équipements : tapis, blocs de mousse, poutres, cerceaux, balles… pour développer leurs capacités motrices.

         Afin d’éveiller les enfants à la nature et apprendre à la respecter, nous menons différentes actions :

  • Observation de la faune et la flore dans les jardins potagers, à chaque saison, et activités de jardinage, création d’abris à insectes… avec une association de jardiniers.
  • Une journée à la ferme (Duterie, Coopérative Paysanne de Belêtre) dans le département d’Indre et Loire.

Nous avons le projet de développer des passerelles entre les générations, notamment avec le public Sénior (Résidence Domytis et des associations de retraités) sous forme d’échanges autour d’activités comme la lecture d’histoires, le jardinage ou la  cuisine.

Pour être au plus proche des besoins des enfants porteurs d’un handicap et aider l’équipe dans sa tache, nous travaillons en partenariat avec les Associations de parents et les organismes spécialisés d’aide aux handicapés (Maison Départementale des Personnes Handicapées (M.D.P.H.), Centre d’Action Médico Social Précoce (C.A.M.S.P.), Centre Ressource Autisme, Entraide Naissance, Handicap (E.N.H.37)

Les partenaires de Mini Mousse.
Print Friendly, PDF & Email